2012-Mayotte-fresque

C’est en famille que nous sommes partis vivre à Mayotte pendant 4 années.

Nous habitions dans un village du sud de l’île à Moinatrindri.

Nous étions privilégiés par notre statut: mon mari étant professeur ,nous vivions avec un salaire d’expatrié, ce qui m’a permis de me former en autodidacte au métier d’auteure et d’illustratrice. C’est donc sur cette petite île qu’est née l’héroïne d’une série aux éditions Orphie: Zaïna, la petite mahoraise/Edition Orphie

Le contexte

Mon plus jeune fils était scolarisé dans l’école maternelle publique du village. Nous avons été ainsi directement concerné et touché par l’état vétuste de l’école.  Toilettes bouchées, rats qui se promènent sur les poutres pendant que les enfants travaillent, très peu de matériels scolaires, de livres, de jeux…

Le projet

J’ai proposé au directeur de réaliser bénévolement des fresques sur les murs de l’école. Le projet était de créer plusieurs univers, colorée, rigolo, tout en y intégrant des nombres, des mots, des figures géométriques pour que les enfants puissent apprendre tout en s’amusant. Devant les classes, des arbres seront peints pour que les enfants écrivent leurs noms chaque année. Le projet accepté, la mairie s’est occupée de la peinture.

Nous avons organisé une grande journée nettoyage de l’école. Les mamans nous ont rejoints, les enfants et hop les murs ont tous été lessivés! Un voulé (pic nique) s’est improvisé pour finir notre journée de boulo. (mabawa, fruits à pain, brochettis, bananes plantain) Que du bonheur…

Les fresques

Et puis après je me suis lancée à la peinture. L’aventure a durait  trois mois. Un grand merci à ma chère Justine qui est venue m’aider, me soutenir dans ce beau projet.

 

 

La fête

Cette aventure s’est finie avec une très belle fête pour les enfants et pour nous! Je serai à jamais reconnaissante aux mahorais et aux mahoraises de m’avoir permis de réaliser ce travail. Vive Mayotte!